trader option binaire
   
 
 
 

Broker option binaire

 

 

Peut-on trader sans étudier la spéculation ?

La technologie informatique et le grossissement des marchés financiers ont contribué à leur ouverture à monsieur tout le monde. Les plateformes de trading se posent en compromis entre le monde de la spéculation et l’univers monotone des moins connaisseurs. Ce qui permet à tout le monde de traiter des actifs financiers sans être expert. Après tout, il ne s’agit que de vendre ou acheter pour engranger des bénéfices. Mais est-ce vraiment aussi facile ?

 

Des principes commerciaux classiques

La spéculation est une technique commerciale qui fait engranger des bénéfices à l’opérateur. En gros, les principes sont simples puisqu’il s’agit juste d’évaluer la situation du marché et d’agir en conséquence.
Notamment, l’investisseur achète un actif pour le revendre et tirer directement des plus-values. En l’occurrence, il spécule

sur la future hausse du prix de cet actif. Il peut aussi vendre à découvert un actif qu’il ne possède pas encore. Dans ce cas, il espère racheter ce titre à bas prix lors d’une phase de baisse du marché, puis les revendre lors d’une future hausse.

La spéculation consiste donc à prévoir dans un avenir proche une orientation des prix d’un produit ou d’un actif boursier. Il s’agit aussi de positionner des ordres de vente ou d’achat au bon moment pour profiter de ce mouvement. Cela réclame un bon esprit observateur et analytique et de bonnes connaissances en matière de transactions financières.

 

Un minimum d’apprentissage

De nos jours, il n’est plus besoin d’avoir des diplômes en sciences économiques et en techniques financières pour devenir trader. Internet est assez vaste pour offrir aux intéressés les données concernant l’engrenage des marchés financiers. Il faut juste un peu de zèle pour les parcourir et sélectionner les éléments pertinents pouvant aider à assimiler le système.
Par ailleurs, pour avoir l’esprit analytique d’un spéculateur, il faut avoir des compétences en matière de synthèse d’informations. Mais compte tenu de l’urgence ressentie par le futur trader d’intervenir en Bourse, cette faculté analytique s’obtient surtout dans la pratique. Comment ? A travers plusieurs modules de formations dispensées par certains sites ou encore des comptes démos.

Spéculer nécessite de la perspicacité laquelle n’est souvent pas innée chez tout le monde. Cette qualité se forge et s’entretient à partir des prises de connaissances.

 

Combien de temps apprend-on à spéculer ?

Comme dit plus haut, spéculer s’apprend en pratiquant. Peu de personnes naissent avec le sens des affaires. Et même si certains traders arrivent parfois à « sentir » le marché, ils sont perfectibles. Les erreurs d’appréciation peuvent survenir dans un marché boursier où il y a plus de perdants que de gagnants. La volatilité, même si elle est décryptable, ne donne pas raison à tout le monde.

Le temps passé à apprendre à spéculer peut donc être infini. Dans ces temps modernes, la spéculation s’apprend surtout en autodidacte avec des documents et des tutoriels circulant sur le net et qui ont tous leur mérite. Ceux-ci sont assez variés et diversifiés pour permettre aux apprentis traders d’apprendre à identifier les tendances et les anomalies de marché. A spéculer en connaissance de cause.

 

 


Finchmarkets    La spéculation    Monatrade